| Recherche avancée
  • Imprimer
  • Partager

Confiance numérique


Chaque utilisateur doit pouvoir profiter pleinement du domaine des Technologies de l’Information et de la Communication ( "TIC" ), mais en connaissance de cause. Interagir inconsciemment avec les TIC, peut se révéler dangereux à terme. Pour y répondre, la confiance relative aux TIC, qui n’existe pas par défaut, doit s’acquérir, et dans certains cas, peut se démontrer également.

Le fondement du domaine de la "confiance numérique" repose sur la bonne perception des problématiques sous-jacentes à l’utilisation des TIC, dans divers contextes, d’en percevoir clairement les risques, et de connaître, comprendre et mesurer l’intérêt de divers instruments et/ou informations relatives permettant d’agir alors dans un climat de confiance. La chaîne de valeur de la confiance numérique repose principalement sur les domaines de la qualité et de la sécurité appliquées aux TIC.

Le monde numérique ne s’est pas développé avec des spécifications de sécurité fortes dès le départ, mais surtout avec l’objectif d’accroître les capacités d’information et de communication au niveau mondial. Entre-temps de nombreuses menaces ont été mises en évidence, exploitant de nombreuses failles, pouvant entraîner des impacts préjudiciables non négligeables quant au tissu économique. La réalité des menaces, et l’importance de leurs représentations sociales, des vulnérabilités et des risques véritables convoquent principalement l’importance de la confiance numérique.

Face aux dangers, aujourd’hui, plus que jamais, le développement et la connaissance du domaine de la "confiance numérique" s’imposent pour supporter et favoriser, via les TIC, le développement économique (numérique), ainsi que la vie quotidienne des usagers concernés.

La confiance numérique vise l’excellence des TIC, et en ce sens, elle constitue un des instruments, au sein d’ILNAS, au service de la compétitivité nationale. Ainsi, le service confiance numérique participe au développement de ce concept en veillant, au Grand-Duché de Luxembourg, aux missions suivantes :

  • Accréditation, notification et surveillance des Prestataires de Services de Certification - PSC(selon la loi modifiée du 14 août 2000 relative au commerce électronique)
  • Suivi et développement du domaine des Public Key Infrastructure (rubrique "PKI")
  • Etude et suivi de projets nationaux relatifs au développement de la confiance numérique (nouveaux schémas nationaux de certification ad hoc)
  • Gestion et mise à jour de la liste de confiance des PSC
  • Présidence, suivi et gestion au plan national du comité international de normalisation ISO/IEC JTC1 « Technologies de l’Information »
  • Veille des instruments garantissant la confiance numérique (certifications ISO/IEC 27001, ISO/IEC 15408, …)
  • Recherche et innovation sur le thème de la "Confiance Numérique"
  • Collaboration avec le milieu universitaire et de la recherche